Armoiries



30 janvier 2014

DES LEADERS DU SYSTÈME JUDICIAIRE RÉUNIS POUR IDENTIFIER DE NOUVELLES SOLUTIONS AU PROBLÈME DE L'ACCÈS À LA JUSTICE

Dans son mot d’ouverture du colloque du Comité d’action sur l’accès à la justice en matière civile et familiale, la très honorable Beverly McLachlin, juge en chef de la Cour suprême du Canada, a exhorté les chefs de file du système judiciaire à unir leurs forces en vue de changer en profondeur l'appareil judiciaire dans les matières civile et familiale. "We can't cope with further inaction," a-t-elle dit, "the cost of failure may be too high." Au cours de ce colloque de deux jours qui avait lieu à Toronto les 27 et 28 janvier 2014, une centaine de participants ont répondu à son appel et se sont engagés collectivement à prendre des mesures concrètes en vue d’améliorer l’accès à la justice au Canada.

Une majorité de Canadiens ne peuvent trouver rapidement une solution à leurs problèmes juridiques de la vie courante. Plusieurs préfèrent ne pas exercer leurs droits pour éviter de se lancer dans des démarches judiciaires complexes et coûteuses. Le Comité d’action sur l’accès à la justice en matière civile et familiale a convié 100 chefs de file, œuvrant dans le système judiciaire et auprès d’organismes communautaires, à un colloque en vue de définir des stratégies de changement réel et une nouvelle vision de pensée pour résoudre cette crise qui touche l’ensemble du pays. Ce groupe de personnes engagées, ayant une véritable influence dans le milieu, a décidé de passer à l’action.

Les participants au colloque se sont penchés sur les recommandations énoncées dans le rapport du comité « Une  Feuille de route pour le changement » publié au mois d’octobre dernier, en particulier sur deux des « principes directeurs du changement » identifiés dans le rapport, soit « Donner la priorité au public » et « Collaborer et coordonner », en vue de réformer le système judiciaire. Le rapport est disponible sur le site Internet du Forum canadien sur la justice civile : http://www.cfcj-fcjc.org/collaborations.

"Having judges, lawyers, community representatives and NGOs all at the table is really new. I am heartened that we are finally listening to each other, and committed to do something concrete. The system is at a breaking point and middle class Canadians are losing out. Most people don't realize how easy, and likely, it is that they will face serious family, employment or consumer issues, and will find themselves doing it without legal assistance." Sarah McCoubrey, Public Legal Education Association of Canada.

Les participants au colloque, provenant de toutes les provinces, de tous les territoires et de milieux très variés du droit civil et familial, sont résolus à coordonner les priorités à l’échelle nationale et à innover en s’inspirant notamment des modèles d’autres pays.

« Les défis sont imposants, mais j’ai confiance en la capacité de ces partenaires naturels du système de justice, qui ont en commun leur passion et leur détermination à offrir à nos concitoyens une justice civile et familiale plus accessible, de travailler ensemble à créer la synergie nécessaire pour faire bouger rapidement les choses. Le temps est définitivement à l’action », a conclu la juge en chef de la Cour du Québec et présidente du comité organisateur du colloque, l’honorable Élizabeth Corte.



Comité organisateur du colloque

Comité organisateur du Colloque

De gauche à droite :
  
Madame Esther deVos, Ministère de la Justice de l’Alberta
Monsieur Adam Wilson, Ministère de la Justice de l’Alberta
Madame Sarah McCoubrey, Ontario Justice Education Network
Madame Barb Turner, Ministère de la Justice de l’Alberta
Madame Karen Fulham, Gouvernement du Manitoba
Hon. Thomas A. Cromwell, juge à la Cour suprême du Canada
Me Annie-Claude Bergeron, Cour du Québec
Hon. Élizabeth Corte, juge en chef de la Cour du Québec
Dr. Ab Currie, Forum canadien sur la justice civile

Retour aux communiqués de 2014