17 novembre 2011


 
 


SEPT NOUVEAUX JUGES NOMMÉS À LA COUR DU QUÉBEC

 
 

Le 16 novembre 2011, le Conseil des ministres a procédé à la nomination de sept nouveaux juges à la Cour du Québec. Ces nominations prenaient effet le 17 novembre.

Il s'agit de madame Marie-Josée Di Lallo, nommée juge à la chambre criminelle et pénale à Montréal, de monsieur Louis Dionne, nommé juge à la chambre criminelle et pénale à Québec, de madame Nathalie Fafard, nommée juge à la chambre criminelle et pénale à Montréal, de monsieur Jean Hudon, nommé juge aux chambres civile et criminelle et pénale à Alma, de monsieur Denis Mondor, nommé juge à la chambre criminelle et pénale à Montréal, de madame Julie Riendeau, nommée juge à la chambre criminelle et pénale à Montréal, et de madame Mélanie Roy, nommée juge à la chambre de la jeunesse à Longueuil.

Madame Marie-Josée Di Lallo est détentrice d'un certificat en mineur arts et sciences, criminologie et psychologie, de l'Université de Montréal et d'un baccalauréat en sciences juridiques de l'Université du Québec à Montréal. Admise au Barreau en 1988, elle a pratiqué comme procureure aux poursuites criminelles et pénale à Montréal. Au moment de son accession à la magistrature, madame Di Lallo était procureure en chef aux poursuites criminelles et pénales pour les régions de Montréal, Laval et Saint-Jérôme. Elle a notamment agi à titre de conférencière lors de divers forums et colloques.

Monsieur Louis Dionne est détenteur d'un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke, et a été admis au Barreau en 1983. Il a pratiqué dans les domaines du droit criminel, pénal, carcéral, administratif et constitutionnel. Il a agi comme substitut du procureur général, comme chef d'équipe au Bureau de lutte aux produits de la criminalité au ministère de la Justice, puis a occupé le poste de directeur à la Direction de la lutte au crime organisé à la Sûreté du Québec. Il a par la suite occupé les fonctions de sous-ministre associé au ministère de la Sécurité publique, sous-ministre au ministère de la Justice du Québec et sous-ministre à la Sécurité publique. Au moment de sa nomination, monsieur Dionne était directeur des poursuites criminelles et pénales et sous-procureur général pour les poursuites criminelles et pénales au Québec. Il a notamment siégé à de nombreux comités et groupes de travail dans le domaine de la justice.

Madame Nathalie Fafard est détentrice d'un baccalauréat ès arts et d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval. Admise au Barreau en 1993, elle a d'abord pratiqué comme avocate criminaliste en pratique privée. Au moment de son accession à la magistrature, madame Fafard agissait comme procureure aux poursuites criminelles et pénales au bureau de Montréal. Elle a en outre été formatrice à l'École des poursuivants, au Séminaire de plaidoirie de l'Université de Sherbrooke ainsi que professeure à l'École du Barreau de Montréal pendant plusieurs années.

Monsieur Jean Hudon est détenteur d'un baccalauréat en sciences sociales, concentration criminologie, et d'une licence en droit de l'Université d'Ottawa. Admis au Barreau en 1990, il a exercé en cabinet privé, principalement dans les domaines du droit de la famille, droit civil et droit criminel et pénal. Depuis 1997, il était mandataire du Service des poursuites pénales du Canada pour le district judiciaire d'Alma pour les poursuites en matière réglementaire fédérale et, depuis février 2009, il était inspecteur pour le Service d'inspection professionnelle du Barreau du Québec. Il a notamment été chargé de cours au cégep d'Alma et bâtonnier du Barreau du Saguenay – Lac Saint-Jean en 2009-2010. Au moment de sa nomination, monsieur Hudon était associé au sein de l'étude Larouche Lalancette Pilote Hudon.

Monsieur
Denis Mondor est détenteur d'un baccalauréat en droit de l'Université du Québec à Montréal, et a été admis au Barreau en 1984. Il a exercé comme avocat criminaliste, d'abord au sein du bureau de l'aide juridique, puis, à partir de 1989, en pratique privée. Au moment de sa nomination, monsieur Mondor travaillait pour l'étude Avocats Montréal. Il s'est grandement impliqué au sein de son ordre professionnel et a été bâtonnier du Québec en 2004-2005.

Madame Julie Riendeau est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal et d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en fiscalité de l'Université de Sherbrooke. Admise au Barreau en 1989, elle a débuté sa carrière comme avocate de la défense à Montréal jusqu'en 1997, pour ensuite occuper un poste de procureure au Service des poursuites pénales du Canada, bureau de Montréal. Elle a fait partie de l'équipe des crimes économiques et de l'équipe intégrée de la police des marchés financiers, et au moment de sa nomination, elle y était avocate-conseil. Madame Riendeau a de plus donné de nombreuses formations à l'intention d'inspecteurs et d'enquêteurs, de même qu'à des avocats du Barreau de Québec.

Quant à madame Mélanie Roy, elle est détentrice d'un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke et d'une maîtrise en droit de l'Université de Montréal, et fut admise au Barreau en 1997. Elle a fait sa carrière au contentieux du Centre jeunesse de la Montérégie, où elle a occupé la fonction de coordonnatrice à partir de 2008. Elle y traitait des dossiers en matière de protection, d'adoption et de délinquance. Elle était également responsable des dossiers des réserves amérindiennes. Au moment de sa nomination, madame Roy occupait le poste de chef du contentieux. Elle s'est toujours impliquée au sein du Barreau et a agi à titre de formatrice auprès de diverses instances en protection de la jeunesse et en justice pénale pour les adolescents.

Nous offrons à ces sept nouveaux juges toutes nos félicitations et leur souhaitons la meilleure des chances dans leur nouvelle carrière!

Retour à la page d'accueil